L'ONU retire le cannabis de la liste IV des stupéfiants

Une commission des Nations unies a voté pour retirer la marijuana à usage médical d'une liste des stupéfiants les plus risqués, comme l'héroïne.

La commission des stupéfiants des Nations Unies a reconnu par vote ce mercredi les propriétés médicinales du cannabis.

A la majorité, les 53 États membres de la commission ont décidé de retirer le cannabis et sa résine de la liste IV de la Convention sur les stupéfiants de 1961, où il se trouvait aux côtés de drogues dangereuses et hautement addictives comme l’héroïne et la cocaïne. Ceci induit la reconnaissance officielle des bienfaits thérapeutiques de cette plante, mais son usage récréatif restera interdit au niveau international.

A l’exception de la Hongrie, presque tous les États de l’Union Européenne et d’Amérique ont voté en faveur de ce changement qui est l’un des plus notables de ces dernières décennies. La majorité des pays d’Asie et d’Afrique s'y sont opposés.

L’année dernière, l’OMS a fait 6 propositions par rapport à la politique mondiale sur le cannabis que la Commission des stupéfiants des Nations Unies a étudiées. Après de nombreuses réunions, les membres ont finalement procédé à des votes cette semaine.

Voici un récapitulatif des votes sur les recommandations de l'OMS concernant le cannabis :

  1. APPROUVÉ : Retirer le cannabis du tableau IV de la Convention de 1961.
  2. REJETÉ : Ajouter le THC et le dronabinol (médicament synthétique ou dérivé de plantes à base de THC) au Tableau I de la Convention de 1961 et, s'ils sont approuvés, les supprimer du Tableau II de la Convention de 1971.
  3. REJETÉ : Si la deuxième recommandation est adoptée, ajouter le tétrahydrocannabinol au Tableau I de la Convention de 1961 et, si elle est approuvée, le supprimer du Tableau I de la Convention de 1971.
  4. REJETÉ : Supprimer les "extraits et teintures de cannabis" du tableau I de la Convention de 1961.
  5. REJETÉ : Ajouter une note de bas de page pour préciser que les produits de la CDB ne contenant pas plus de 0,2 % de THC ne sont pas soumis à un contrôle international.
  6. REJETÉ : Ajouter les "préparations contenant du dronabinol" au tableau III de la Convention de 1961.

Commentaires (0)

Retrouvez la politique de gestion des cookies ici