Quels avantages pourrait apporter le CBD lors des règles douloureuses?

C'est à nouveau cette période du mois - le temps de se faire porter malade, d'annuler ses projets, de se blottir dans son lit avec une bouillotte et d'essayer de se distraire avec un flux ininterrompu de films et de télévision.

Si cela ressemble à votre rituel mensuel, vous n'êtes pas seules. Jusqu'à 90 % des femmes en âge de procréer souffrent de règles douloureuses - le terme médical pour cela est "dysménorrhée" - et cela peut complètement faire dérailler votre vie quotidienne.

Les cannabinoïdes vs les AINS

De plus en plus de femmes déclarent que les produits à base de CBD et de THC sont les meilleurs outils dont elles disposent pour traiter les règles douloureuses. Mais comment se comparent-ils aux AINS comme l'ibuprofène ?

Il s'avère que oui, mais il vaut la peine d'examiner plus en détail pourquoi ils agissent, c'est-à-dire comment les effets anti-inflammatoires, analgésiques et relaxants des cannabinoïdes interagissent avec vos règles.

Il s'agit d'étudier les causes réelles de la douleur et de la gêne pendant les règles, et de voir comment des remèdes naturels supplémentaires peuvent aider à combattre ces symptômes.

Oubliez les AINS et les coussins chauffants ! Lisez ce qui suit pour découvrir pourquoi les cannabinoïdes pourraient devenir votre nouveau compagnon préféré lorsque vos règles arrivent en ville...

Votre utérus se prépare pour une visite

Chez les personnes qui ont des règles, l'utérus se prépare assidûment tout le mois.

Tout d'abord, l'augmentation des œstrogènes dans votre corps a incité votre utérus à construire son tissu endométrial. Puis, après l'ovulation, la progestérone a contribué à remplir ce tissu d'artères et de sang, ce qui a permis d'accueillir chaleureusement l'embryon... ou, dans ce cas, de préparer les menstruations.

Au revoir, la progestérone

Lorsque votre corps découvre qu'il n'accueillera pas d'invité, votre taux de progestérone diminue, ce qui dit à votre utérus de dérouler le tapis rouge.

Votre corps récupère ce qu'il peut de l'endomètre, rétrécissant les tissus et coupant la circulation sanguine vers ses artères en forme de spirale. Sans un apport sanguin adéquat, le tissu de l'endomètre se prépare à se détacher et vous commencez probablement à ressentir des douleurs.

Sans progestérone, l'endomètre perd sa protection, ce qui crée un effet domino et les conditions idéales pour une inflammation.

Prostaglandines : l'inflammation de l'utérus

Tandis que votre progestérone diminuait, les produits chimiques inflammatoires appelés prostaglandines augmentaient. Les prostaglandines (en particulier celle appelée PGF2⍺) atteignent un pic pendant les menstruations, ce qui entraîne les effets suivants :

  • Inflammation : certaines prostaglandines déclenchent une réaction inflammatoire, ce qui entraîne une augmentation de la douleur.
  • Sensibilisation à la douleur : les prostaglandines et d'autres composés inflammatoires peuvent en fait amener les nerfs sensibles à la douleur à devenir plus sensibles.
  • Vasoconstriction : les prostaglandines qui se développent pendant les menstruations provoquent une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui inhibe le flux sanguin vers le tissu endométrial.
  • Contractions utérines : Les personnes ayant un taux élevé de prostaglandines ont des contractions plus fortes et plus douloureuses et les médecins reconnaissent enfin que cette douleur peut être aussi intense que celle d'une crise cardiaque.
  • Saignements abondants : Des règles inhabituellement abondantes peuvent résulter d'une inflammation excessive, ce qui augmente les lésions tissulaires. Les personnes qui saignent beaucoup ont des taux plus élevés de l'enzyme qui produit les prostaglandines (COX-2), et les médicaments pour combattre ce processus peuvent diminuer les menstruations.
  • Diarrhée : en plus des contractions de l'utérus, les prostaglandines déclenchent également des contractions des muscles lisses du tube digestif - ce qui peut repousser vos derniers repas un peu trop tôt.

Nous n'essayons pas de dire que les prostaglandines sont toutes mauvaises. Elles sont essentielles pour un cycle menstruel sain et fonctionnel.

Cependant, de nombreuses études indiquent que les femmes ayant un taux élevé de prostaglandines ont également des règles plus douloureuses ou plus abondantes - et les traitements qui abaissent le taux de prostaglandines peuvent être très efficaces.

Les AINS sont efficaces, en quelque sorte

Lorsque leurs règles se déclenchent, la plupart des femmes prennent de l'ibuprofène ou un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) similaire. Pourquoi les AINS sont-ils le traitement le plus fréquemment prescrit pour les douleurs menstruelles ?

Les AINS agissent en inhibant l'enzyme responsable de la production de prostaglandines (COX-2). Cela signifie que les AINS pourraient potentiellement diminuer tous les symptômes aggravés par les prostaglandines - y compris l'inflammation, les contractions et la douleur.

Malheureusement, les AINS peuvent également avoir des effets secondaires gastro-intestinaux désagréables, car ils inhibent une autre enzyme (COX-1). C'est pourquoi les AINS doivent être utilisés avec modération, et les personnes souffrant de certains problèmes digestifs peuvent vouloir les éviter complètement.

Le CDB : une meilleure alternative ?

Récemment, les scientifiques ont découvert que - comme les AINS - le CBD inhibe également l'enzyme productrice de prostaglandine. Toutefois, contrairement aux AINS, le CDB inhibe de préférence la COX-2 à la COX-1, ce qui signifie que ses effets anti-inflammatoires sont sans effet secondaire gastro-intestinal.

Autre avantage : non seulement le CBD inhibe l'enzyme COX-2, mais le CBD et le THC empêchent physiquement votre ADN de produire une telle quantité de cette enzyme (via le récepteur PPARγ).

Avantages supplémentaires du CBD

En diminuant les niveaux de prostaglandines pendant vos règles, vous pouvez réduire l'inflammation, la douleur et les crampes. Cependant, vous ne pouvez pas éliminer entièrement les prostaglandines.

Cela signifie que vous pourriez bénéficier de la combinaison d'un traitement réduisant les prostaglandines avec d'autres traitements qui ciblent les désagréments causés par les prostaglandines.

Le CBD et d'autres cannabinoïdes peuvent également traiter les crampes menstruelles douloureuses de la manière suivante :

  • Anti-inflammatoire : Les cannabinoïdes ont de nombreuses activités anti-inflammatoires qui vont au-delà de la réduction de la production de prostaglandines inflammatoires. Par exemple, le THC active les récepteurs endocannabinoïdes (CB2) situés sur les cellules tueuses de votre système immunitaire (macrophages). Lorsque ces récepteurs sont activés, ils empêchent les macrophages de libérer des protéines inflammatoires (cytokines).
  • Soulager la douleur : Bien que les prostaglandines et d'autres molécules inflammatoires puissent rendre les nerfs sensibles à la douleur, les cannabinoïdes ripostent en désensibilisant ces nerfs. Le CBD et le THC ciblent tous deux les récepteurs nerveux qui contribuent à diminuer la sensation de douleur (TRPV1 et CB1, respectivement). De plus, non seulement le CBD désensibilise le TRPV1, mais ces effets apaisants peuvent se propager aux récepteurs de la douleur voisins.
  • Détente musculaire : Les crampes menstruelles sont exacerbées par les contractions du muscle lisse qui tapisse l'utérus - et les cannabinoïdes sont largement reconnus pour détendre les muscles lisses. Le THC et le CBD ciblent tous deux différents récepteurs intégrés dans le tissu musculaire pour détendre les contractions.
  • Décontraction vasculaire : Les vaisseaux sanguins sont également tapissés de muscles lisses, et lorsque les cannabinoïdes déclenchent la relaxation de ces muscles lisses, le flux sanguin augmente. L'augmentation du flux sanguin pourrait contribuer à soulager les tissus privés d'oxygène, en diminuant encore les crampes douloureuses.

Soulagement grâce aux ovules de cannabinoïdes

De nombreuses femmes sont choquées et surprises de constater l'efficacité des cannabinoïdes pour soulager les crampes menstruelles (en particulier les suppositoires de cannabinoïdes).

Mais la science est assez claire sur les raisons de cette efficacité : Le CBD cible la cause - les prostaglandines inflammatoires - tout en soulageant les symptômes (surtout avec l'aide d'un peu de THC).

C'est peut-être la raison pour laquelle les femmes et les personnes qui saignent utilisent le cannabis depuis des millénaires pour traiter les douleurs menstruelles. Bien qu'un nombre croissant de médecins et de scientifiques sachent pourquoi les cannabinoïdes agissent pour soulager les crampes menstruelles, beaucoup d'entre eux commencent à peine à entendre leurs patientes leur dire à quel point les cannabinoïdes agissent bien pour leurs règles.

Si vous envisagez de traiter vos crampes menstruelles avec des cannabinoïdes pour la première fois, nous vous encourageons à lire les témoignages d'autres clients. Vous serez peut-être également curieuse de savoir comment les cannabinoïdes contribuent à apaiser l'endométriose.

Commentaires (0)

Retrouvez la politique de gestion des cookies ici